Les livres voyageurs

  Quel·le lecteur·rice prétendra que le livre n’est pas un voyage à lui seul ? S’immerger dans une histoire, c’est ouvrir la porte vers un nouvel univers, entrer dans un monde inconnu ou bien familier, mais toujours plein de surprises et d’émotions. S’imprégner des mots d’un‎‎·e auteur·trice, travaillés et retouchés des milliers de fois pour transmettre son message, c’est faire connaissance avec un·e inconnu·e, toucher du doigt ce qu’il ou elle garde au plus profond de son être, ses pensées, ses espoirs, ses rêves.

  Mais la lecture apporte également une autre dimension à un acte qui paraît pourtant si anodin : le partage. Lorsque vous lisez un livre, vous le partagez avec l’écrivain·e, mais également avec les dizaines, centaines, milliers, voire dans certains cas millions d’autres lecteurs et lectrices. Certain·e·s le liront comme le journal du matin, nonchalamment, distraitement.  D’autres se plongeront corps et âme dans l’histoire, s’attardant sur chaque détail jusqu’à connaître parfaitement l’univers pour lequel leur esprit s’est passionné. Pour quelques-un·e·s, la lecture sera une course, impossible à stopper avant la fin brutale, qui les laissera haletant·e·s et momentanément perdu·e·s, trop brusquement rejeté·e·s dans la réalité après une longue immersion dans l’imagination. D’autres encore entreront dans l’histoire sans a priori, ouvert·e·s et prêt·e·s à accueillir un message dont ils ou elles ne comprennent pas encore la teneur, mais qui les changera profondément dans leur âme, heurtant leurs convictions et remettant tout un monde en question. Chacun, chacune vit ce moment différemment, seul·e dans une chambre, au milieu de la foule dans les transports ou entre amis, en débriefant chaque chapitre. Cependant, au final, tous et toutes auront vécu la même expérience, partagé quelque chose de précieux sans pourtant s’en être rendu compte.

• Le concept des livres voyageurs

  Les livres voyageurs veulent pousser encore plus loin ce désir de partage, de découverte d’autrui et d’harmonie, en rassemblant des lecteurs du monde entier autour d’une même passion. Je n’ai pas inventé ce concept, mais j’y adhère. C’est pour cette raison que quelques livres prendront la route avec moi. Cependant, ils ne rentreront pas de la même façon. Je leur donne la chance de faire le tour du monde. Au fil de mon chemin, je tâcherai d’échanger les histoires qui m’ont le plus plu avec d’autres, nouvelles et secrètes, grâce aux lecteur·rice·s qui croiseront mon chemin et voudront partager cette expérience.

  Le deuxième aspect des livres voyageurs ressemble presque à une quête. Il s’agira de remonter les traces des romans, de marcher dans les pas de mes héros en redécouvrant leur histoire dans les lieux mêmes qu’ils auraient foulés.


 

[LE LIVRE DU MOMENT]

NBly-Tourdumonde72jours

  En plein essor du journalisme embarqué, dépêcher un reporter pour battre un record fictif du tout du monde était une bonne idée. Envoyer une femme en était une meilleure encore. Lorsque Nellie Bly entreprend sa circumnavigation en novembre 1889 pour le journal New York World, elle part seule, chargée d’un unique sac à main de voyage. Son objectif : coiffer au poteau Phileas Fogg, le héros britannique du roman de Jules Vernes, Le Tour du monde en 80 jours. Costume de voyage – cape, veste bleue à col haut, jupe, long manteau de tartan et mallette de cuir –, Nellie Bly boucle en 72 jours une ode à l’audace et à la détermination sans jamais se départir de son impeccable autodérision. Après 10 jours dans un asile, le succès inouï de cette nouvelle aventure consacre Nellie Bly comme figure de la lutte pour l’émancipation des femmes et pionnière du journalisme d’investigation. 


 

sLe-jardin-au-clair-de-lune
Le Jardin au Clair de Lune, de Corina Bomann
sL-alchimiste
L’Alchimiste, de Paulo Coelho

 

 

Publicités